Ma fenêtre donne sur la Plaza Italia

11 Oct

La Plaza Italia est un rond de verdure régulièrement piétiné par des manifestations diverses. Lieu d’expression du mécontentement social, l’accès à la statue centrale est, de fait, empêché par un cercle de barrières de fer. Qu’à cela ne tienne, les chiliens peuvent aussi envahir le bitume environnant, d’autant plus que boucher la circulation permet plus de visibilité à l’action. Habiter plaza italia nous a permis de nous rendre compte de la récurrence des manifestations, de la grande diversité de leur objet, de leurs heures indues et de leur environnement sonore. Vendredi, 7heures du matin, voici les facteurs qui scandent « Chi Chi Chi, Le Le Le, Correos de Chile », réclamant un salaire décent et la préservation de leur emploi. Appuyés par des tambours et de sifflets, nous les retrouvons souvent sur la place, sur leurs vélos, défilant en roulant, arborant le gilet rouge du facteur chilien et faisant retentir leur tour de chant et de musique. 25 juillet, 19 heures, La Plaza Italia est occupée par un groupe massif, majoritairement féminin. C’est la dépénalisation de l’avortement qui est démandée. 8 août, la place est envahie par des fans de football célébrant la victoire de la U de Chile, 5 a 0, crient-ils, secouant des drapeaux rouge et bleus.

Quoi de mieux que de vivre dans un appartement avec vue sur la plaza italia quand on travaille sur les mouvements sociaux chiliens ? Eteignez votre télé, et évitez surtout le JT chilien, qui préfère de loin le fait divers à l’information et venez prendre le soleil et flâner dans la feria de Baquedano, nom officiel du lieu.

photo art plaza italia 1

Construite en 1875, la place est, au fil de l’urbanisation de Santiago, devenue un centre névralgique des réunions publiques et un haut lieu de mémoire collective. C’est sur ce même rond de verdure que se célèbra la victoire d’Allende en 1970. C’est encore sur celui-ci que se réunirent de nombreux chiliens pour fêter la mort de Pinochet en 2006. Intersection entre les quatre points cardinaux de Santiago, la place est également vue comme un point de séparation quartiers chics et quartiers populaires.

Lieu de repère géographique et social donc, le lieu est également témoin de l’évolution de la société chilienne, en témoigne l’installation des énormes panneaux publicitaires qui couronnent les édifices depuis une dizaine d’années. Plus encore, ce sont les écrans géants qui ont investis la place l’année dernière, projetant en permanence des publicités ou des images de candidats politiques souriants. Plaza Italia, lieu de lutte entre la société civile qui demande plus de justice sociale, et la société marchande qui investit elle aussi l’espace. Ainsi, une Michelle Bachelet souriante du haut de son gigantesque panneau de métal regarde défiler tout au long du mois les protestations sociales, les manifestations de joie des chiliens. Figée par la photo, elle ne baisse pas le regard sur ces cris d’indignation, d’émotion. Rien d’anormal, si ce n’est que la Michelle, celle faite de chair et d’os, est également restée aveugle (et sourde!) aux revendications qui rassemblent le plus régulièrement le peuple chilien : éducation gratuite, couverture santé, nouvelle constitution, rupture, en somme, avec la société hyper néolibérale construite sous Pinochet. Peut-être la candidate PS aux présidentielles et probable future présidente si l’on en croit les chiliens eux-mêmes, devrait-elle prendre un appartement avec une fenêtre qui donne sur Plaza Italia.

article plaza italia camion carabi + panneau

Publicités

2 Réponses to “Ma fenêtre donne sur la Plaza Italia”

  1. Sophie 11/10/2013 à 9:18 #

    J’ai beaucoup aimé le ton de cette description, ce regard sur cette  » plazza Italia « , le passage sur madame Bachelet… ( une petite coquille: « peut elle » au lieu de  » peut-être Michelle Bachelet devrait-elle ? »)
    Bravo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s