Archive | Pour aller plus loin RSS feed for this section
Lien

Les 40 ans du coup d’état par Daniel Mermet

11 Oct

Daniel Mermet, animateur de l’émission de France Inter « Là bas si j’y suis », consacrait il y quelques semaines son émission du 11 septembre à « l’autre 11 septembre », le 11 septembre du coup d’état de Pinochet au Chili. Une vision émouvante (et parfois crue) du Chili d’hier et d’aujourd’hui. A écouter et réécouter!

http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-santiago-ce-11-septembre

Publicités
Vidéo

Le droit de vivre en paix: à 40 ans de l’assassinat de Victor Jara

15 Sep

Aujourd’hui cela fait 40 ans que le corps de Victor Jara a été retrouvé dans une rue de Santiago, criblé de balles et les mains écrasées. Victor Jara était un chanteur chilien très engagé auprès du gouvernement de Salvador Allende. Il a été capturé le jour du coup d’état lors d’un concert dans une université de Santiago. Emmené au Stade national, retenu prisonnier avec plus de 600 personnes ce même jour, il a été reconnu par un officier et fut particulièrement maltraité et humilié jusqu’à son exécution le 16 septembre 1973. Son corps a été retrouvé dans une rue près du stade. Extrêmement connu et adulé à cette époque, son corps a pu être reconnu par des passants et c’est pourquoi il ne fait pas partie des détenus disparus aujourd’hui. La musique de Victor Jara est toujours très écoutée au Chili et particulièrement en cette période où ses chansons accompagnent les actions liées aux 40 ans du coup d’état de Pinochet. Si vous souhaitez en savoir plus sur sa vie et le contexte de l’époque dans laquelle il militait, nous vous conseillons le documentaire ‘El derecho de vivir en paz » (le droit de vivre en paix).

Le nom du docu provient d’une des chansons de Victor Jara qu’il avait écrit à l’occasion de la guerre du Viet Nam.

Le nom de notre association est un hommage à cet artiste incroyable, vivant dans toutes les mémoires aujourd’hui. « El arado » est une chanson de Victor Jara qui compte le quotidien d’un paysan chilien, Jara était lui même originaire d’une famille de « campesinos ».

De nombreuses actions en hommage à Victor Jara auront lieu dans tout le Chili ces jours ci dont certaines organisées par l’atelier de sérigraphie engagée auquel nous avons participé. 

victor jara

Ci dessous, une chanson de Juana Fe, excellent groupe de Santiago, sur l’assassinat de Victor Jara et sur le Chili actuel.